From Philosophie

Crédalisme

Concept philosophique fondé sur le doute de la perception du réel par les autres. Développé par Roger Hippe dans son roman philosophique Paulette et le pied à coulisse : analyse crédaliste d’un anti-réel paradoxal, le crédalisme propose une appréhension critique du réel (credus) en interrogeant la réalité exprimée de l’autre (alter-credus) : faire douter l’autre pour déconstruire ses conceptions, et ouvrir les champs perceptibles du non-dialogue. Explication schématique : Paulette (A) veut mesurer le diamètre (B) du tuyau d’arrivée de gaz (C) de sa cuisine (D) avec un pied à coulisse (E) dont son voisin Jean-Claude (F) nie l’existence en l’appelant hérisson (G).…

Encyclopédie des Méconnaissances

Hippe (Roger) (3)

Philosophe, théologien et apiculteur anglais. (Greencastle-upon-Whyd 1621 – Pays de Galles 1674) La pensée de Roger Hippe se fonde sur l’omniprésence de Dieu. « Dieu est partout, dans l’invisible éthéré qui emplit nos poumons, dans les sentiments de cœur à cœur, et dans la moindre particule de matière tangible. » Par conséquent, Roger Hippe développe une pudeur…

Encyclopédie Des Méconnaissances - Ludovic Füschtelkeit

Hippe (Roger) (2)

Philosophe français, père du crédalisme. (Poulougnac 1902 – Paris 1987). Roger Hippe naît dans une famille d’éleveurs de lombrics. Il est le dernier né d’une fratrie de 11 enfants, et le seul à se détourner de la lombriculture pour se consacrer à penser. Roger Hippe montre très tôt des dispositions extraordinaires pour la joute verbale…

Encyclopédie Des Méconnaissances - Ludovic Füschtelkeit

Hippe (Roger) (1)

Philosophe et carmélite allemand (Würtzinberg 1346 – Mulhouse 1398). Roger Hippe est né alors que sa mère faisait de la balançoire. Percuté par un sabot de mule, sa mâchoire est brisée. La médecine étant impuissante à traiter la blessure, c’est un forgeron qui soigne le nourrisson en lui cautérisant la bouche au fer rouge. Cette…

Encyclopédie Des Méconnaissances - Ludovic Füschtelkeit

alteralisme

Courant philosophique promu timidement par des penseurs oubliés, l’alteralisme se fonde sur  la nullité de la place de l’individu dans le monde. L’alteralisme considère que l’individu est soumis à la réalité des autres. L’Homme étant lui-même hiérachiquement inférieur à son environnement dans son rapport au monde, il est anéanti par l’existence de tout ce qui…

Coprolisme

N.M. (du grec ancien kopros = excrément). Figure de rhétorique consistant à fracasser la tête de son contradicteur. Le coprolisme a été théorisé par Michel Bougrave (1612 – 1676), un philosophe mystique dont le crâne était saturé de matières fécales, à cause d’une mauvaise utilisation de ses voies digestives. On a recours au coprolisme contre un adversaire plus intelligent que soi, et dont on ne comprend pas le propos, ou sur simple demande d’un tiers. Michel Bougrave a remarquablement utilisé le coprolisme sous forme de poison contre le peintre Denis Fronchelle qui avait dessiné un chat, alors que Bougrave préférait…

Schweinstrucht

Philosophe allemand. (Leipzig 1712 – Leipzig 1793).  Né dans une famille dont les membres n’arrêtaient pas de penser à haute voix, Schweinstrucht développa très tôt des idées originales. Influencé par Theophrast Wallenfrend, Samuel Broschwald, ou le français Roger Hippe, Dietrich Schweinstrucht est le père du permalogisme, un raisonnement formulé en même temps qu’il vient à l’esprit. Schweinstrucht émettait des permalogismes toute la journée, même en mangeant. Exemples de permalogismes : « L’homme qui se voit plus grand que son cheval est celui qui ne craint personne, ou celui qui a un poney. » « Si les fourmis savaient parler, on ne les entendrait pas,…