Chourny

Ancien lac français, connu pour la bataille que s’y sont livrés le comte Foulques de Goulaine et Gaston de Bouvou, un sosie du roi Philippe II Auguste.


Ayant mené une carrière de comique troupier en profitant de sa ressemblance avec le roi de France Philippe Auguste, le chevalier Gaston de Bouvou se trouve comme deux ronds de flan après le décès du souverain. Chassé des troupes armées par des soldats qui trouvaient feu le roi si distingué, et ne supportent plus de voir chaque jour quelqu’un qui lui ressemble autant, Gaston de Bouvou se retire dans son petit château. Il s’y ennuie un peu, puis recrute une armée de mercenaires fruzzes, dans l’idée de conquérir la Goulaine, comme ça, au hasard.

Le 11 juin 1224, l’armée de Gaston de Bouvou et celle du comte Foulques de Goulaine engagent le combat au lac de Chourny. Les avants gardes se noient. On signe une trêve, pendant laquelle on enlève l’eau du lac.

Le 6 juillet, les hostilités reprennent, mais les avants gardes tombent dans le lac vide. On le rebouche avec du sable et des branchages.

Le 12 juillet, les armées se rencontrent à nouveau, mais il fait très chaud, et les avants gardes meurent d’insolation.

Le 15 juillet, les avants gardes échangent leur place avec les arrières gardes. Les soldats se trompent de sens et les armées s’éloignent l’une de l’autre.

Le 16 juillet, Foulques et Gaston décident de régler ça eux-mêmes et organisent une petite lutte gréco-romaine en 3 manches pour se départager : Foulques se bloque le dos, et Gaston se luxe une épaule. Ils signent alors un traité de paix avec la bouche : Gaston s’en retourne chez lui, et la Goulaine reste goulandaude.


Patati patata