Crédalisme

Concept philosophique fondé sur le doute de la perception du réel par les autres.

Développé par Roger Hippe dans son roman philosophique Paulette et le pied à coulisse : analyse crédaliste d’un anti-réel paradoxal, le crédalisme propose une appréhension critique du réel (credus) en interrogeant la réalité exprimée de l’autre (alter-credus) : faire douter l’autre pour déconstruire ses conceptions, et ouvrir les champs perceptibles du non-dialogue.

Explication schématique :

Paulette (A) veut mesurer le diamètre (B) du tuyau d’arrivée de gaz (C) de sa cuisine (D) avec un pied à coulisse (E) dont son voisin Jean-Claude (F) nie l’existence en l’appelant hérisson (G).

Le sujet A, alter-crédaliste est contre-interrogé par le sujet B, crédaliste, qui nomme l’objet G en créant le doute. L’objet E n’existe plus, la valeur B est annulée, et C devient abscons. Par conséquent, D est un univers absurde. F meurt d’une intoxication au gaz de ville, et A se pique avec un pied à coulisse inexistant.

Le crédalisme est une systématisation de la mauvaise foi, qui anéantit l’analyse et réduit toute critique à un soupir désabusé.