De Brejn (Joris)

Pirate hollandais. (Snekkjenzee ? – Mer Bleue 1642).

Joris de Brejn, dit le Fennec de l’Ouest, la Rascasse du Nord, la Hyène de l’Est, ou le Cochon du Sud, est mentionné pour la première fois en 1627 lors de l’attaque du Japon, qu’il prend pour une caravelle espagnole. Arrêté et mis en geôle, il réussit à s’évader en imitant le cri d’une carpe dorée.

Le sinistre flibustier a la particularité de naviguer seul sur une barque en bambou, et d’aborder les navires de commerce par surprise en hurlant des chants de poisson. Intrigués, les équipages demeurent ébaubis et se font dépouiller sans protester.

Le 8 septembre 1642, Joris de Brejn vide les cales d’un bateau portugais transportant du rhum. Quelques heures plus tard, sa mémoire lui joue des tours : il s’en prend au même bateau. L’équipage l’attrape et le chatouille à mort selon la tradition marine, puis jette son cadavre dans la Mer Bleue. Imbibée de rhum, la dépouille du pirate sera la cause de l’alcoolisme sévère de nombreux requins.

Patati patata