Michel Blagounou

Homme politique français, né en 1952 mais peu importe.

Michel Blagounou est l’enfant unique de Gaston Blagounou, industriel, et de Liliana Blutte, femme d’industriel.

Sans doute motivé par la solitude, le petit Michel parvient à toucher des allocations en déclarant une fratrie fictive et nombreuse sous une fausse identité.

En 1978, Michel Blagounou devient maire de Saint-Trouillon-les-Vaguelettes, une station balnéaire de la Côte d’Azur, après avoir poussé le candidat sortant dans les escaliers.

En 1982, il fait construire un lotissement de 8000 villas dans un Parc Naturel Protégé. Il est condamné à 12 francs d’amende, qu’il fera payer à son majordome, un Maguadais en situation irrégulière.

Au début des années 90, il est député-sénateur-maire-secrétaire d’état et président de chaîne de télévision.

En 2001, son nom apparaît dans 2984 affaires judiciaires. Accusé de corruption, fraude fiscale, conflit d’intérêt, fraude électorale, tentative d’assassinat, viol de caniche, il renonce à son mandat de maire et part en voyage.

En 2014, il pend un Arabe et est réélu maire avec 98% des suffrages.

En 2016, il est un des favoris pour les primaires du Parti d’Extrême-Centre et un des hommes politiques préférés des vieilles électrices.

Patati patata