Poubord

Côté indéfini d’un navire. Le mot « poubord » n’est guère utilisé que dans l’expression « à poubord ! », ordre donné par un commandant de vaisseau déterminé à garder une contenance en dépit d’un désarroi profond.

La première relation de l’emploi de « poubord » se trouve dans les carnets du pirate Joris de Brejn : le 24 juin 1636, lorsque ce dernier tente l’abordage d’un canoé, il est désemparé par l’ordre « à poubord ! » crié depuis le fond de l’embarcation.

Désorienté, il coule immédiatement, et se souviendra de cette épisode jusqu’à son décès mérité. Bien que d’usage peu ancien, le mot « poubord » serait issu du vocable norrois « puu ? » exprimant la circonspection. Au XVIIIème siècle, certains bâtiments marchands sont équipés d’une voile de poubord, polygonale, que l’on peut hisser de n’importe quel endroit, au risque de créer un désordre irréparable.

Patati patata