Rhidalium

Elément chimique de numéro atomique 121, et de symbole Rd.

Le Rhidalium a été synthétisé en 1971 par le Danois Nils Grtsrup en bombardant un noyau de cerise avec des électrons. Il réagit vivement avec le chlore pour former le bifluorure de rhidalium (RhF2), ce qui montre que le fluor est un élément opportuniste et sans scrupule, qui n’hésite pas à prendre la place du chlore alors qu’on ne lui a rien demandé. Le bifluorure de rhidalium est un gaz inflammable sous l’eau, il gèle à 133°C et entre en ébullition à 132°C. Le bifluorure de rhidalium n’a pas d’utilisation particulière, mais il est apprécié pour sa discrétion.

Bavardages

  1. En tant que représentante de la grande congrégation du noyau de la cerise de la prune et de l’abricot, car l’union fait la force, je vous serai gréée et pas qu’un peu, de bien vouloir indiquer dans votre article le grand préjudice rencontré lors de cette honteuse manipulation et ce, pour l’ensemble de l’humainté ! les descendants de ce pauvre noyan innocent ont pu donner naissance et par inadvertance à cet horrible mutant appelé le moncherry tout exprès pour tromper l’honnête consommateur et lui cacher l’odieuse vérité de la cerise au rhidalium… Bref, merci de bien vouloir etc etc….

    • Bonsoir Joan,
      Malheureusement, les noyaux que vous évoquez n’ont pas le caractère enjoué et sympathique du rhidalium, ce qui ne les met pas en valeur aux yeux des instances internationales. Toutefois, une plainte a été déposée en 2009 par la Fédération Internationale des Graines et Pépins. L’instruction est en cours.

Patati patata